Crête iroquoise

La crête iroquoise est un style de coiffure délivrée par la légende aux Mohicans ainsi qu'aux tribus Agniers. Popularisée par le mouvement punk, dont elle est la coiffure emblématique, elle consiste à avoir les deux côtés de la tête rasés ou coupés à ras...



Catégories :

Type de coiffure - Coiffure - Punk - Courant de mode

Recherche sur Google Images :


Source image : pipochino.skyrock.com
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Dans le mouvement punk, l'iroquois est fréquemment teint avec des couleurs voyantes, la crête se porte dressée ou non. Dans la mouvance gothique, la crête... (source : dictionnaire.sensagent)
Exemple de crête iroquoise.
Exemple d'une coupe iroquoise.

La crête iroquoise (mohawk hairstyle en anglais) est un style de coiffure délivrée par la légende aux Mohicans ainsi qu'aux tribus Agniers. Popularisée par le mouvement punk, dont elle est la coiffure emblématique, elle consiste à avoir les deux côtés de la tête rasés ou coupés à ras et les cheveux restants longs et généralement dressés au milieu.

Il est question de coupe «mohawk» aux États-Unis et au Québec, «mohican» en Grande-Bretagne et «crête» ou «iroquoise» en France.

Historique

Le corps d'un homme vieux de 2 300 ans retrouvé prés de Dublin, Irlande (the Clonycavan Man, qui est mort dans la vingtaine) a été retrouvé avec une crête iroquoise, les cheveux étaient tenus ensemble par un gel fait d'huiles végétales et de résine de Pin importé du Sud-Ouest de la France ou de l'Espagne.

Le nom donné à cette coupe semble être dû à des journalistes peu rigoureux qui l'utilisaient pour désigner tous types de coiffure indienne élevée. [1] En réalité, si les Mohawks sont bien une tribu indienne d'Iroquois du nord-est de la Confédération ; les mohicans sont une tribu indienne du Connecticut.
Reste que les tribus Huron, Omaha et Osage coupaient ou rasaient les cheveux de leurs enfants dans des styles particulièrement différents dont la fameuse crête iroquoise. Pour ces indiens, la longue crête fine représente un troupeau de bisons sur l'horizon au coucher du soleil ; ils l'associent au loup et l'utilisent pour galvaniser leurs forces pendant les batailles et les découpes de scalps. [1]
Les Omaha et Osage raidissaient leurs cheveux avec de la graisse d'ours ou de l'huile de noix pour les rassembler en une sorte de corne. [2]

Au cours de la Deuxième Guerre mondiale, des soldats-parachutistes de l'aéroportée américaine se sont rasés les cheveux en iroquois par esprit de corps avant d'être parachutés derrière les lignes ennemis. La photo prise par Robert Capa qui représente ce corps d'armé, ainsi coiffé, et est datée du 25 mars 1945 et est reconnue comme la plus ancienne photo où un groupe a recours à cette coiffure sans être des autochtones amérindiens. [1]

Au début des années 1950, les rockabillies adoptent cette coupe sous l'influence d'un feuilleton montrant des indiens du Canada même si leur coupe s'apparente plutôt à une plaque de cheveux plat sur le dessus avec les deux côtés de rasés. [1]

Exemple de crête colorée type fin des années 1970 à Sloane Square.

Cette coupe ne connaît son véritable succès que sous l'impulsion du mouvement punk à partir de 1977. À l'époque, l'ensemble des moyens sont bons pour la tenir droite (colle, savon, blanc d'œuf, etc. ) et c'est ce qui ouvrira la voie aux nouveaux cosmétiques extra-fixant. [3]
Cette coiffure facile à réaliser soi-même s'impose rapidement et dès 1977, elle est proposée et interprétée dans certains salons de coiffure, dont celui de Ray Bird, sous différents noms «jolie punk», «tête de hérisson». [1] Ray Bird créé ainsi des coiffures novatrices surtout en intégrant des dessins, des sigles ou des mots rasé dans les cheveux.
Sa facilité de mise en œuvre à partir de n'importe quelle coiffure est contrastée par la quasi-impossibilité de la masquer une fois faite et en fait un symbole visuel violent de l'attitude jusqu'au-boutiste des punks. [1]
Lorsque à la fin des années 1970, le punk anglais devient une sorte d'attraction touristique de Sloane Square, présent sur les cartes postales des magasins de souvenirs, la crête évolue et prend des allures extravagantes (couleur, hauteur, etc. ) pour satisfaire les touristes et glaner les quelques 50 pence qu'ils donnent pour une photo. [1]

Crêtes modernes

Exemple de crête coiffée avec des pics (spikes).
Exemple de crête non dressée.

Si les cheveux longs du milieu sont dressés et scindés «en pics», on parle de «spike».

Dans le mouvement punk, l'iroquois est fréquemment teint avec des couleurs voyantes, la crête se porte dressée ou non.

Les cheveux peuvent aussi n'être pas rasés sur les côtés de la tête, mais plutôt totalement à l'exception des mèches qui entourent le visage (pour faire une frange, et en laissant aussi les papillotes, de manière à ce que de face la coupe est comparable à celle d'un "carré"), et celles qui tombent sur la nuque : on parle alors d'une coupe de Chelsea, ou Skingirl. Réservée aux filles, elle est aussi pratiquée désormais par certaines punks. Jusque là cela pouvait se faire aussi, mais associé à la crête "classique", association qu'on retrouve toujours aujourd'hui.

Dans la mouvance gothique, la crête apparaît fréquemment teinte en noir, avec les cheveux restants coiffés en pics ou long et dressés particulièrement haut.

Dans certains pays, les courtes crêtes sont portées uniquement par les néo-nazis et ne sont pas associées au mouvement punk.

Le public "clubbing" a intégrée la crête dans sa mode. Elle est énormément plus travaillée et quelquefois à peine suggérée. L'influence sur la mode des adolescents s'est particulièrement vite retrouvée. La crête n'a dés lors qu'une signification esthétique et un signe extérieur d'appartenance à une mouvance branchée, mais elle perd toute signification politique.

Références culturelles

Mis à part le mouvement punk la crête a été popularisée par Mr. T, l'acteur qui s'est fait connaître en jouant le boxeur Clubber Lang dans le film Rocky III et plus tard comme Sgt. B. A. Baracus dans la série télé Agence tous risques. Dans les années 1980, ce type d'iroquoise africaine était nommée «mandinkan» du nom de la coupe des combattants mandinkan [réf.  nécessaire].

Une autre référence à l'iroquoise se trouve dans Taxi Driver de Martin ScorseseRobert De Niro en porte une. Le guitariste de Plasmatics, Richie Stotts l'a cité en disant : «C'était l'été'78. Je regardais Taxi Driver la nuit ainsi qu'à l'instant où j'ai vu Travis Bickle j'ai pensé, C'est ça. C'est le bon look !» [réf.  nécessaire]

Dans la fameuse scène Punk On Bus dans Star Trek IV : The Voyage Home, le producteur associé Kirk R. Thatcher est habillé en punk et porte une crête iroquoise orange clair.

Pour l'anecdote, le fils adopté par Brad Pitt et Angelina Jolie, Maddox, est coiffé en iroquois. Ce qui n'a rien avoir avec les crêtes qui représentent le mouvement Punk.

Note

  1. abcdefg Dylan Jones, Coupes et looks, édition Robert Laffont, Paris, 1990, 112 p. (ISBN 2-221-06870-X)
  2. Chris Wroblewski et Nelly Gomez-Væz, City Tribes, 1984
  3. Mary Trasko, Histoires des coiffures extraordinaires, édition Flammarion, Paris, 1994, 143 p. (ISBN 2-08-201853-9)

Voir aussi

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Cr%C3%AAte_iroquoise.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 04/03/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu