Coupe-choux

Le coupe-choux est un rasoir à lame fixe qui se replie dans la chasse. Il nécessite un affûtage régulier sur le cuir et de temps à autre sur une pierre à aiguiser.



Catégories :

Jargon - Coiffure

Recherche sur Google Images :


Source image : www.rasageplisson.com
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • 15 messages - 7 auteurs - Dernier message : 6 juil 2007 Comment savoir si son coupe choux est en inox ou en acier.... Par contre, une lame carbone ne permettra pas un rasage sans repassage... Néenmoins apres chaque utilisation, j'eguise mon sabre et je lui applique une... (source : coupechouclub)
Le "coupe-choux"

Le coupe-choux est un rasoir à lame fixe qui se replie dans la chasse (manche). Il nécessite un affûtage régulier sur le cuir et de temps à autre sur une pierre à aiguiser. Il est aussi nommé sabre, rasoir droit, rasoir ouvert.

En raison du succès des rasoirs jetables ou à lame jetable mais aussi des rasoirs électriques dans les pays développés, l'utilisation du sabre y est rare. Les barbiers et les coiffeurs en ont toujours besoin mais, pour des raisons d'hygiène, ont principalement des modèles à lames jetables.

Le rasage au sabre nécessite un apprentissage car sa lame ouverte peut sérieusement entailler la peau. Le temps de rasage est plus long que pour les autres types de rasoirs (environ 30 à 45 minutes pour un débutant se réduisant à 10 minutes pour un pratiquant régulier).

La largeur de la lame d'un sabre est donnée en huitièmes de pouce. Les lames vont ainsi de 4/8 (1, 27 cm, pour les cheveux) à 8/8 (2, 54 cm, rares et complexes à manier). Pour la barbe, la largeur normale est 5/8 ou quelquefois 6/8. Elles sont généralement en acier, inoxydable ou non. Elles peuvent être partiellement ou complètement évidées («chantantes» ou «sonnantes», surnom dû au bruit émis lors d'une utilisation dextre et rapide pour raser, ce bruit donnant la possibilité a l'utilisateur de s'assurer du bon usage du tranchant, vitesse et angle) pour les alléger et en aider l'usage.

Méthode de rasage

Il faut en premier lieu préparer la peau au rasage. Pour cela il est envisageable de se raser après une douche ou un bain, ou encore d'appliquer des serviettes chaudes sur le visage, comme il est de coutume chez les barbiers.

Par la suite vient l'application du savon à barbe avec un blaireau. Il est aussi envisageable d'utiliser de la mousse à raser. Certains barbiers travaillent sans savon, surtout dans les pays arabes.

Le rasoir est résolument tenu à trois doigts : l'index et le majeur tiennent le haut du talon de part et d'autre de la chasse et le pouce le tient de l'autre côté, en face de l'index. Le premier passage se fait dans le sens du poil, avec un angle d'environ 30° entre la lame et la peau, sans appuyer trop fort. Si indispensable, un deuxième passage à rebrousse-poil achève le rasage.

L'utilisation d'un après-rasage est recommandée.

Entretien

L'affûtage sur le cuir est obligatoire avant toute utilisation. Un aiguisage sur la pierre, qui peut être réalisé par un coutelier, devient indispensable à peu près une fois par an à une fois l'ensemble des deux ans, selon la fréquence de rasage et la dureté du poil de l'utilisateur.

Les utilisateurs de sabres

Les professionnels (coiffeurs) ont principalement des modèles purement fonctionnels, à chasse en plastique ainsi qu'à lames jetables.

Les beaux modèles de sabres sont des objets de haute qualité, de fabrication artisanale. On en trouve avec une chasse en différents bois peut-être précieux, en ivoire, en os ou en corne d'animaux. La lame est fréquemment ornée aux couleurs du fabricant. Ils sont en particulier utilisés par des spécifiques pour différentes raisons :

Acheter un sabre

Les derniers grands fabricants sont Thiers Issard en France et Dovo en Allemagne. En France, on trouve les sabres dans les coutelleries. Il est aussi envisageable d'en acheter par internet.

Les modèles neufs sont généralement classés comme des objets haut de gamme, il faut compter entre 120€ et 200€ pour en acheter un. On en trouve aisément à bon marché dans les brocantes et sur les sites web de vente aux enchères.

Il est néanmoins envisageable de trouver des kits comprenant un cuir et un rasoir, neuf et de bonne qualité, aux alentours de 100 euros, et cela sur des sites de confiance.

Histoire

Le coupe-choux à lame d'acier fait son apparition au Royaume-Uni à Sheffield en 1680 ; les modèles à lame pliante apparaissent à partir de 1814. [1]

Une coutume ancienne consistait à utiliser un sabre différent par jour de la semaine, pour laisser les autres reposer après l'affûtage. Les sept sabres présentés dans un luxueux coffret nommé semainier étaient la version particulièrement haut de gamme de l'instrument de rasage. Un autre conditionnement respectant les traditions est l'étui en cuir, surtout pour le voyage.

L'art de se raser soi-même se nomme la pogonotomie. Si cette possibilité est une évidence aujourd'hui, il était normal jusqu'à la moitié du XXe siècle de se faire raser par un barbier ou, pour les plus riches, par ses domestiques.

Source

  1. Les inventions qui ont changé le monde, Édition Sélection du reader's digest , 1982. ISBN : 2-7098-0101-9

Lien externe

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Coupe-choux.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 04/03/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu